Retour Accueil RDVJ
Aujourd'hui mardi 16 octobre 2018 Accès Associations



Octobre >>
L1 8 15 22 29
M2 9 16 23 30
M3 10 17 24 31
J4 11 18 25  
V5 12 19 26  
S6 13 20 27  
D7 14 21 28  


Chercher une association



> lancer la recherche
RDVJ, agenda de la communaute juive francophone
    Suivre RDVJ sur Twitter





    Recherche par

    Département



    Ville



    Association



    Mois



    > lancer la recherche



    Recherche par

    Mots clés



    > lancer la recherche
    Fiche évènement dimanche
    << retour 06 mars

    La Shoah en Belgique au Mémorial : Cycle de films et rencontres


    Organisateur : L'association RDVJ.com VOUS INFORME
    (Mémorial de la Shoah)
    Participation : Gratuit

    Public : Tout public

    La Shoah en Belgique au Mémorial : Cycle de films et rencontres Envahie le 10 mai 1940, la Belgique capitule et est mise sous tutelle d’une administration militaire allemande. De juin 1942 à juillet 1944, en 28 convois, 25 835 Juifs sont déportés principalement à Auschwitz-Birkenau. D’autres Juifs de Belgique seront, quant à eux, déportés depuis Drancy. De nombreux belges se sont dévoués pour sauver des Juifs, notamment pour cacher des milliers d’enfants. Organisé par le Mémorial de la Shoah à Paris, en lien avec de principaux centres de recherches et institutions belges, ce cycle réunit chercheurs, réalisateurs, témoins, responsables de musées et lieux de mémoire. Il abordera les divers aspects de la persécution et du sauvetage des Juifs en Belgique : l’organisation des persécutions et de la déportation, les attitudes des autorités belges face à la législation antijuive de l’occupant, le rôle de l’Association des Juifs de Belgique, les nombreux actes de la Résistance et de la population, des institutions religieuses, et des particuliers pour sauver des Juifs... Ce cycle est l’occasion de rendre hommage à l’un des fondateurs des travaux sur la Shoah en Belgique, Maxime Steinberg, récemment disparu. Sous le haut patronage de l’Ambassade de Belgique en France Mercredi 9 mars 2011 19 h projection « Comme si c’était hier » de Myriam Abramowicz et Esther Hoffenberg (Belgique, documentaire, 1980, 86 min, Ping-Pong Production) La résistance belge sauva plus de 4 000 enfants juifs pendant l’occupation nazie. Le film retrace la solidarité qui s’est développée dans la population belge à travers les témoignages de ceux qui ont caché, placé ou aidé les enfants pourchassés. Témoignages aussi de ceux qui étaient ces enfants et qui aujourd’hui racontent. En présence de Esther Hoffenberg et Myriam Abramowicz réalisatrices, Andrée Herscovici-Geulen, Juste parmi les Nations, Fany Filiosof, témoin et Jerry Rubin, témoin, président de l’association L’Enfant caché. Animée par Philippe Boukara, historien, formateur au Mémorial de la Shoah. jeudi 10 mars 2011 18 h 30 projection « Un simple maillon » de Frédéric Dumont, Bernard Balteau (Belgique, documentaire, 2003, 52 min, Les Films de la Mémoire / Willy Perelsztejn, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah) Andrée Herscovici-Geulen s’est illustrée pendant la guerre 1940-1945 en contribuant à sauver des enfants juifs. Au fil de ses souvenirs, elle raconte les principes et les modalités de son action. Ce documentaire retrace aussi l’histoire des femmes du « Comité de défense des Juifs » et la manière dont elles se sont organisées en Belgique occupée pour sauver des enfants. 19 h 30 « Les enfants sans ombre » de Bernard Balteau sur une idée originale de Shaul et Dalia Harel (Belgique, documentaire, 2009, 66 min, DERIVES/ RTBF, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah) Le parcours du professeur Shaul Harel, alias Charlie Hilsberg, caché à quatre ans à la fin de 1942, aujourd’hui éminent neuropédiatre à Tel-Aviv. Comment a-t-il survécu durant la Shoah ? Comment s’est-il construit ? Une histoire de résilience, en écho à celle de milliers d’autres. Une histoire qu’il raconte enfin, à ses propres enfants, petits-enfants et à nous les spectateurs. En présence de Andrée Herscovici-Geulen, Juste parmi les Nations, Bernard Balteau, réalisateur, Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, directeur de recherche à l’université de Toulon ; et les protagonistes du film : Shaul et Dalia Harel, Robert Fuks, Siegi Hirsch. Animée par Thierry Rozenblum, chercheur, Association La mémoire de Dannes-Camiers. Dimanche 13 mars 2011 14 h 30 Rencontre Liège – Une cité si ardente… Les Juifs de Liège sous l’Occupation (1940-1944) de Thierry Rozenblum (éd. Luc Pire, 2010) Liège, « grande citadelle » de la résistance en Belgique ? Dix années de recherche permettent aujourd’hui de rétablir une réalité historique plus complexe : certains récits démontrent la part prise dans la persécution et la déportation des Juifs par l’administration de la « Cité ardente », son bourgmestre et certains de ses citoyens. Ce livre rappelle les actes d’héroïsme dus à des citoyens ordinaires, à des réseaux organisés, grâce auxquels 81 % des enfants juifs doivent leur salut. suivie de Projection « L’Ombre de leurs ombres » d’Agnès Lejeune et Eric Monami (Belgique, documentaire, 2002, 66 min, RTBF1) Préoccupé par la disparition des siens, ainsi que par l’impossibilité de reconstituer les traces de sa famille fracturée par la guerre, Thierry Rozenblum commence à solliciter l’administration et les archives locales. Peu à peu, archive après archive, il va finir par découvrir des archives inédites qui permettent de mieux comprendre les mécanismes du piège qui s’est refermé sur les Juifs de Belgique durant les deux années cruciales 1940-1942 qui ont précédé la déportation. En présence de Thierry Rozenblum, Hassan Bousetta, sénateur, conseiller communal à Liège, Danielle Delmaire, historienne, professeur émérite à l’université Charles de Gaulle-Lille III, Joël Kotek, professeur à l’Université libre de Bruxelles et à Science-Po, Paris, Agnès Lejeune, réalisatrice de la RTBF et Luc Pire, éditeur. Animée par Georges Bensoussan, historien, rédacteur en chef de la Revue d’histoire de la Shoah. En partenariat avec les éditions Luc Pire. 17 h Témoignages Itinéraires croisés : Simon Gronowski, Sophie Kornowski-Weinblum, Nathan Ramet Simon Gronowski Arrêté le 17 mars 1943 avec sa mère et sa soeur, Simon est déporté le 19 avril dans le 20e convoi. Il parvient à sauter du train. Après la guerre, Simon se retrouve seul au monde. Tournant le dos au passé, il devient docteur en droit de l’université de Bruxelles, avocat depuis 1954, pianiste de jazz… Sophie Kornowski-Weinblum Sophie Kornowski et sa mère, Rywka Grynszpan, sont cachées depuis l’été 1942 dans divers refuges. En 1943, elles sont arrêtées et conduites à la Citadelle de Liège avant leur transfert à la caserne Dossin à Malines. Dans la nuit du 31 mars 1943 a lieu une action exceptionnelle : neuf détenus juifs parviennent à s’en évader. Nathan Ramet Né à Varsovie, Nathan étudie à Anvers. Bientôt, il doit quitter l’école et porter l’étoile. Déporté à Malines avec son père, puis vers les camps en Pologne, il est interné dans divers camps de Haute-Silésie. Envoyé pour participer au déblaiement du ghetto de Varsovie, il est emmené dans les marches de la mort et est finalement libéré par les Américains. En présence des témoins. Animés par Thierry Rozenblum, chercheur, Association La mémoire de Dannes-Camiers. Mardi 15 mars 2011 19 h Rencontre « Les cicatrices rouges 14-18 » France et Belgique occupées d’Annette Becker (éd. Fayard, 2010) Pendant la Première Guerre mondiale, des millions de civils occupés ont vécu une outre-guerre largement disparue des mémoires et de l’historiographie. Et pourtant, les formes d’exactions, de privations, de déportations, de travail forcé sont des figures annonciatrices des violences du siècle. Certains, dont Raphaël Lemkin inventant le mot génocide en avaient eu l’intuition. 20 h Projection « À mon père résistant 2 :Ignace Lapiower, partisan armé » d’André Dartevelle (Belgique, 1995, 65 min, Derives/WIP/ RTBF Bruxelles) Ignace est un jeune immigré juif d’origine polonaise, arrivé en Belgique à la veille du conflit. Il est apprenti tailleur en 1940. À 18 ans, il s’engage dans les Partisans Armés pour échapper à la déportation. Il aura la chance de n’être ni arrêté ni déporté. Pendant 2 ans, Ignace se fait «tueur» et exécute des collaborateurs pro-nazis. Après le conflit, il fait une carrière en dents de scie dans la couture et la confection. La grande page de sa vie reste ses années de lutte à outrance contre les nazis. En présence d’André Dartevelle, réalisateur et José Gotovitch, historien, professeur à l’Université libre de Bruxelles. Animée par Henry Rousso, historien, directeur de recherche au CNRS. Mercredi 16 mars 2011 19 h Rencontre Lieux de mémoires et état de lieux des archives Conceptualiser un nouveau Musée de l’Holocauste à Malines par Herman Van Goethem, historien, commissaire du nouveau musée de Malines. La Caserne Dossin, de la mémoire à l’histoire par Laurence Schram, responsable du Centre de documentation du Musée juif de la Déportation et de la Résistance, Malines ; doctorante à l’Université libre de Bruxelles. Les sources d’archives sur la Shoah en Belgique: état des lieux et projets de coopération par Karen Taieb, responsable des archives au Mémorial de la Shoah. Parcourir les archives par Thierry Rozenblum, chercheur, Association La mémoire de Dannes-Camiers. Exposition virtuelle sur la persécution raciale dans le Nord/Pas-de-Calais au musée de la Résistance à Bondues par Danielle Delmaire, historienne, professeur émérite à l’université Charles de Gaulle-Lille III. Le projet « pavés de Mémoire » par Richard Kalisz, metteur en scène, réalisateur d’émissions radio. Extrait du film en cours « Pierres d’achoppement ». Animée par Olivier Lalieu, responsable de l’aménagement des lieux de mémoire et des projets externes au Mémorial de la Shoah. Informations pratiques Mémorial de la Shoah 17, rue Geoffroy–l’Asnier, 75004 Paris Tél. 01 42 77 44 72 - Fax : 01 53 01 17 44 contact@memorialdelashoah.org - www.memorialdelashoah.org Accès Métro : Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville (ligne 1), Pont-Marie (ligne 7) Bus: 67, 69,76, 96, Balabus Parking : Baudoyer (place Baudoyer), Lobau (rue Lobau), Pont-Marie (rue de l’Hôtel-de-Ville)

    Mémorial de la Shoah 17, rue Geoffroy–l’Asnier - 75004 Paris

    Du dimanche 06 mars 2011 à 19h00 au mercredi 16 mars 2011 à 23h00

    Réservations :
    contact@memorialdelashoah.org - www.memorialdelashoah.org Accès Métro : Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville (ligne 1), Pont-Marie (ligne 7) Bus: 67, 69,76, 96, Balabus Parking : Baudoyer (place Baudoyer), Lobau (rue Lobau), Pont-Marie (rue de l’Hôtel-de-Ville) Tél. 01 42 77 44 72 - Fax : 01 53 01 17 44

    présentation de l'association RDVJ.com VOUS INFORME
    l'agenda de l'association RDVJ.com VOUS INFORME
    l'agenda de Paris
    toutes les associations de Paris
    créer une alerte mail
    prévenir mes amis
    imprimer la fiche
    Partager...

    << retour








    Agenda Paris | Agenda Marseille - © 2005-2011 rdvj.com - Qui est RDVJ? - Mentions légales - Réalisation Kangourouge et Multi-Sources Les événements de la communauté juive à venir dans les trois prochains mois Référencer son associationProposer un site